Blog d'un jeune social-démocrate ouvert sur le monde

Blog d'un social-démocrate vivant à Paris.

28 décembre 2006

Si le grain ne meurt, il pousse

Il faut que j'écrive.
Il y a des romans comme ceux-là qui me donnent envie d'écrire. Ecrire je le fais déjà ici, je parle de mon opinion mais ce n'est pas ce que j'appelle écrire. J'ai besoin d'écrire de coucher sur papier ou plutôt d'insérer sur écran mes pensées, mes émotions, mon imagination, mes récits, mes bons mots comme les mauvais et mes maux. Ce ne sont certainement pas des écrits que je pourrai faire ici. Ce blog n'a vraiment pas vocation à devenir le dispensaire des récits ratés d'un petit jeune dont le style était selon son professeur de la première première incompréhensible. Je me souviens d'ailleurs qu'il prenait un certain plaisir à écrire incompréhensible d'une écriture incompréhensible justement. Il a certainement du commencer à me détester lorsque je lui ai ris au nez. Voyez le comique de la chose: écrire incompréhensible de manière incompréhensible sur un commentaire de texte d'un auteur aussi incompréhensible que Balzac.
Mais j'ai besoin d'écrire.
Et si un jour vous tombez sur un de mes textes ici et que vous ne l'aimez pas, alors je vous dirai:

Passe aussi son chemin, mon cher

Si quelqu'un m'a vu rire ce matin dans le métro, c'est certainement pour ce vers rapporté par André Gide dans Si le grain ne meurt. Un vers tellement burlesque que même Fabrice Lucchini en aurait mangé son saucisson. Que ce vers ne vous décourage de lire ce roman que je recommande à tous ceux qui souhaitent un jour prendre la plume et re-métaphoriser la langue française pour la mettre au RSS de la minute plutôt qu'au goût du jour.

Si_le_grain_ne_meurt

Les commentaires sont désactivés, vous pouvez désormais commenter cet article sur mon nouveau blog

Posté par abadinte à 09:50 - Mes sentiments - Permalien [#]
Partager sur Facebook
Votez pour cet article
 
>