Blog d'un jeune social-démocrate ouvert sur le monde

Blog d'un social-démocrate vivant à Paris.

25 mai 2009

Nicolas Sarkozy soutient la liste anti-sioniste de Dieudonné

Et voici venu l'effet boomerang.

Il y a de cela quelques semaines, le conseiller du Président Claude Guéant avait claironné sur tous les médias qu'il allait interdire les listes anti-sionistes de Dieudonné. La communauté juive applaudissait bien entendu la volonté d'interdiction d'une telle liste. Dieudonné est depuis longtemps considéré par les français juifs comme une menace pour leur sécurité. Donc il ne pouvait que soutenir l'action du gouvernement d'un côté et rester abasourdi devant le manque de soutien de la gauche et du Parti Socialiste qui pointait du doigt - à juste titre - la difficulté à interdire ces listes. En effet, interdire une liste doit se faire sur le programme et non sur le ressenti. C'est d'ailleurs la raison qui fait que Le Pen et le Front National peuvent concourir.

Si aujourd'hui Rachida Dati et donc Nicolas Sarkozy n'interdise pas les listes anti-sionistes, doit-on le considérer comme un soutien? Certains sont de cet avis. Et d'abord les amis de Dieudonné qui remercient l'Elysée de faire sa publicité. Nicolas Sarkozy utiliserait-il Dieudonné pour vampiriser la gauche? Après Besancenot et Mélenchon que Sarkozy a mis en avant, la tactique de Sarkozy est donc bien d'essayer de donner de l'importance aux extrèmes-gauche. Car même si Dieudonné est d'extrême-droite, son coeur de cible se trouve à l'extrême-gauche.

Alors contrairement à ce que pensaient les français juifs, Nicolas Sarkozy ne les soutient pas. Il a mis en scène Dieudonné, en a fait sa promotion et l'a fait grandir dans le coeur des Français. C'est en fait un soutien à Dieudonné que Sarkozy a donné par la voie de Claude Guéant et de la Ministre de la Justice... Rachida Dati. Celle-ci, candidate en Ile-de-France pour Sarkozy face à Dieudonné, l'avoue elle-même. Elle n'a pas les éléments pour interdire Dieudonné et a donc tous les éléments pour l'autoriser.

Mais alors que faut-il faire le 7 juin prochain? Voter pour l'UMP? Non! Voter pour les anti-sionistes? Non! Le 7 juin prochain, il faudra d'abord rejeter les manipulateurs du gouvernement et voter pour un véritable projet européen. De toutes les listes, il n'y a que deux projets européens. Soit les Verts et les Socialistes. Si moi j'ai choisi mon projet européen qui sera socialiste, vous avez toujours la possibilité de vous tourner vers l'autre seul projet européen.

Les commentaires sont désactivés, vous pouvez désormais commenter cet article sur mon nouveau blog

Posté par abadinte à 13:25 - Europe - Permalien [#]
Partager sur Facebook
Votez pour cet article
 
>