Blog d'un jeune social-démocrate ouvert sur le monde

Blog d'un social-démocrate vivant à Paris.

29 septembre 2009

Interview de Montebourg sur les Primaires

Alors que dans quelques jours, les militants du Parti Socialiste vont aller voter il est temps pour moi de mettre en ligne le verbatim de ma rencontre avec Arnaud Montebourg en compagnie d'Intox2007, le pavé et hypos.

Montebourg a la chance d'avoir été l'homme le plus en vu de la Rochelle car c'est lui qui a mené la fronde pour imposer les primaires ouvertes à toute la gauche. C'était donc le politique le plus recherché du week-end avec Martine Aubry.

Et donc voilà Arnaud Montebourg nous vendre son projet de primaires expliquant que les leaders socialistes -même les plus récalcitrants comme Fabius ou Delanoë- se sont joints à son idée de primaire. Et qu'ils ne sont pas seuls! Fier de son coup, Arnaud Montebourg annonce que les Verts, le PRG et le MRC soutiennent aussi sa démarche. Sauf que si Chevênement et Baylet ont bien annoncé leur soutien à l'idée de primaires, c'est sous condition que le candidat ne soit pas celui des Socialistes mais de la gauche. Quant aux Verts... Autant dire qu'Arnaud Montebourg s'est vu trop beau trop vite. Car si Daniel Cohn-Bendit s'est déclaré favorable à l'idée de primaires à gauche, ce n'est pas le cas de Cécile Duflot leader des Verts. Pour tout dire, elle est absolument contre cette idée et les écologistes dans leur ensemble aussi. Ce que je reproche pour le coup c'est de nous vendre du rêve sans pouvoir être certain de nous le vendre.

Car qu'en est-il exactement de ces primaires? Selon le questionnaire du Parti Socialiste, il y aurait quatre types de primaires suivant les votes. Mais tout d'abord rappelons les propositions :
Question 1-1 : Êtes-vous favorables à la désignation du candidat(e) des socialistes par des primaires ouvertes aux citoyens qui souhaitent le changement en 2012 et veulent participer à la victoire de la gauche ?

Question 1-2 : Donnez vous mandat au Bureau National pour organiser ensemble avec les formations de gauche qui le souhaitent de telles primaires dans le cadre d’un rassemblement politique et sur la base d’une plate-forme commune ?

S'il y a un "oui" aux deux questions, alors ce seront les primaires de la gauche comme Arnaud Montebourg le souhaite.
S'il y a "oui" à la première et "non" à la seconde, alors ce seront des primaires entre socialistes avec ouverture à l'électorat de sympathisants.
S'il y a "non" à la première et "oui" à la seconde, alors ce seront des primaires ouvertes aux militants de chaque partis.
S'il y a "non" aux deux questions, alors ce seront des primaires qui ressembleraient à celles de 2006.

Et chaque résultat aurait une incidence infiniment plus grande qu'un simple vote. Risque de présidentialisation, risque d'étouffement du PS, risque d'obligation d'organiser des primaires pour élire chaque candidat à chaque élection voire risque de se refermer sur nous-même. Bref, cette question est plus qu'anodine et la réponse que nous devons apporter doit être fait posément.

Mon avis personnel est que nous n'avons pas assez réfléchi aux conséquences d'un tel vote. Et nous sommes un peu comme Lionel Jospin qui fait passer la présidentielle avant les législatives, ce mauvais choix nous a mis pour longtemps dans la minorité en faisant du charisme du leader maximo le nec plus ultra de la présidence ce qui est loin de notre coeur de combat. Aujourd'hui encore plus, le mauvais choix peut définitivement nous tuer. Aujourd'hui, je n'ai pas confiance dans les primaires pour nous permettre de gagner. Ni dans la médiatisation désastreuse que ça engendrera et encore moins dans le risque de conséquences encore plus désastreuses comme la dilution de la vocation du Parti Socialiste : réfléchir.

L'article de Dagrouik reprend le son de notre entretien avec Arnaud Montebourg.

Les commentaires sont désactivés, vous pouvez désormais commenter cet article sur mon nouveau blog

Posté par abadinte à 09:56 - Parti Socialiste - Permalien [#]
Partager sur Facebook
Votez pour cet article
 
>