Blog d'un jeune social-démocrate ouvert sur le monde

Blog d'un social-démocrate vivant à Paris.

05 avril 2010

Indiscrétion des campagnes régionales

Que s'est-il passé dans cette campagne des régionales? Évènements vrais ou fantasmés par l'auteur. Toute ressemblance avec un événement réel ne saurait porter atteinte de l'auteur. Après les indiscrétions de campagne de 2007 puis celle sur les européennes, j'en remets une couche pour les régionales !

  1. Les Socialistes n'étaient pas si étonnés de voir les Franciliens plus réceptifs sur les marchés.
  2. A Europe Ecologie on était tout heureux de voir les Verts faire de supers scores en 2009 mais les tensions se sont accumulées en 2010.
  3. Cohn-Bendit s'est mis sur les rangs pour 2012.
  4. Eva Joly s'est mise sur les rangs pour 2012.
  5. Cécile Duflot s'est mise sur les rangs pour 2012.
  6. Jean-Vincent Placé ne fanfaronne plus qu'il va unir les écologistes.
  7. Cohn-Bendit s'acoquine avec trois femmes ça en fait deux de trop. Alors Corinne Lepage, Chantal Jouanno ou Cécile Duflot?
  8. De nombreux leaders socialises sont énervés du score de Martine Aubry et d'abord François Hollande qui a conquis moins de régions.
  9. Ségolène Royal a mis les têtes de Victorin Lurel et Martin Malvy à prix car ils ont fait de meilleurs scores qu'elle aux Régionales. Résultat, elle ne sort pas comme la grande vainqueur.
  10. Au Modem, on se réjouit finalement de l'ouverture au centre de Ségolène Royal, ça permettra à François Bayrou de récolter 4 signatures de plus pour se présenter en 2012.
  11. Les Socialistes de Poitou-Charentes ont toujours une dent contre Ségolène Royal. 4 des leurs ne sont pas élus remplacés par des concurrents centristes.
  12. Ségolène Royal en privé et devant les caméras qualifie sa victoire de lumineuse, certains persiflent qu'elle "a rallumé tous les soleils, toutes les étoiles du ciel".
  13. A l'UMP, ça tangue et les députés recherchent une voie de sortie du sarkozysme dans le fillonisme ou le copéisme.
  14. de Villepin ne sait comment transformer les régionales en victoire pour lui. Sans participer et sans avoir fait campagne, deux de ses amis politiques sont à présent au gouvernement.
  15. Avant les régionales, Jean Sarkozy voulait s'implanter à Issy les Moulineaux. Après les résultats, il n'est plus sûr que ce soit une bonne idée : la gauche est repassée devant.
  16. La campagne Internet socialiste était une véritable armée avec ses généraux, ses colonels, ses capitaines et ses fantassins. Je tiens à remercier les fantassins morts au combat.
  17. Dans le 5e arrondissement de Paris, un vent de panique a soufflé. La gauche est passée largement en tête. Au soir de la victoire, un bouchon de voitures allemandes s'est formée sur les boulevards Saint-Germain et Saint Michel pour rejoindre la zone libre.
  18. Mélenchon n'aurait pas apprécié qu'un apprenti journaliste lui pose une question sur les maisons closes, il faut le comprendre, lui, il parle de bar à pute.
  19. Mélenchon toujours aurait aimé être tête de liste mais Marie-George Buffet l'en a empêché. Les grandes gueules on les a déjà à la radio et c'est de la pollution sonore alors l'avoir en plus au Conseil Régionale, c'était insupportable !
  20. A peine élus, les conseillers régionaux du Front de Gauche ont déjà fait sécession. Certains se sont placés dans l'opposition et d'autres dans la majorité. Voilà un front uni !

Les commentaires sont désactivés, vous pouvez désormais commenter cet article sur mon nouveau blog

Posté par abadinte à 11:33 - Fourre-tout - Permalien [#]
Partager sur Facebook
Votez pour cet article
 
>