Blog d'un jeune social-démocrate ouvert sur le monde

Blog d'un social-démocrate vivant à Paris.

30 avril 2010

Information sur la vie privée : Etat vs entreprises privées

Nous nous sommes battus contre toutes sortes de fichage par la police, l'armée, les gendarmes, les sociétés de marketing, les fichages ethniques, les instituts de sondage... Nous nous sommes battus de tout notre coeur contre l'échange de donnée entre les différents fichiers. Edvige souhaitait mettre en lien la religion, les pratiques sexuelles, les différentes raisons pour lesquelles on était passé dans un commissariat. La Loppsi permettait de vous traquer sur Internet . Car si au cas où dans vos relations se trouvaient une personne inquiétée par les services de police où que l'armée souhaitait retourner contre ses amis, l'administration pourrait utiliser votre relation et les choses qu'elle sait sur vous pour tenter de le débaucher.

Vous pensez qu'on ne voit ça que dans les films d'espionnage ou dans les policiers américains? Mais l'objectif est d'utiliser ces méthodes pour agir officiellement contre le terrorisme sous un adage très simple voire simpliste : "si tu n'as rien à te reprocher, tu n'as rien à craindre". Et bien entendu, si tu refuses de coopérer et que ta vie soit fouillée, tu es donc suspect. C'est pourquoi l'Etat loi après loi, décret après décret empiète sur nos vies privées. La question s'est posée il y a peu : Franck Ribéry a dans ses relations une prostituée et un maquereau. Ca doit être suspect non?

Les Français se battent comme de beaux diables, ils manifestent, soutiennent sans réserve la bataille contre la Loppsi ou Hadopi. Ils font tout pour protéger leur identité et leur vie privée. Mais voilà. Les Français sont schizophrènes. En luttant contre les différentes attaques contre la vie privée, ils sont allés sur les réseaux sociaux et là ils ont rempli les fiches gentiment. Ils ont donné toutes leurs informations à ces sociétés basées de l'autre côté de l'Atlantique. Facebook est le plus bel exemple. Entre le prénom et le nom, votre adresse, date de naissance, adresse e-mail, opinions politiques, religion, vos goûts musicaux, cinéphile, de lecture, les entreprises dans lesquelles vous avez travaillé sans parler de la force des liens qui vous unit avec telle ou telle personne, vous offrez à la firme de Palo Alto encore plus d'informations que vous ne vouliez laissé à l'Etat français. Schizophrène, j'ai dit. Mais là c'est encore plus fort. Les nouveaux outils développés depuis peu sont de véritables moyens pour vous fliquer. J'ai nommé les trois terreurs ; Google, Facebook et Foursquare.

Google

J'en ai longtemps débattu chez Narvic notamment. A l'époque, je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire. Il était déjà dans l'optique de combattre Google qui avait une position trop prépondérante dans notre vie numérique. Il n'avait pas tort. Aujourd'hui, Google liste tous les sites que vous recherchez et les répertorie. Ainsi il sait que vous avez chercher du sexe du Ségolène Royal, du chat mignon sur les moteurs de recherche de Google (donc Youtube aussi). Google comme tous les autres moteurs de recherche flèchent nos parcours sur le web et donc nous suivent à la trace. Si vous avez un compte Google connecté, elles s'enregistreront sous le nom de votre compte Google. Pour peu que vous ayez mis votre vrai nom, adresse, téléphone. Google en sait désormais un max !

Facebook

Facebook ou le lieu inn de 2007 qui nous a fait posé de grandes questions existentielles sur le sens de l'amitié est devenu le nouveau diable informatique. J'en ai déjà parlé plus haut. Mais leurs nouvelles fonctionnalités sont tout simplement terriblement effrayantes. Bien entendu, les différents changements de paramètres de confidentialité que Facebook nous ont infligé sont autant de dangers pour la confidentialité de notre vie privé mais là ils passent au niveau supérieur. Facebook propose un bouton que vous retrouverez sur tous les sites qui vous permettront de dire si vous aimez tel ou tel article, vidéo, produit... et l'enverra à toute votre liste d'amis. Bonheur ! Non seulement Facebook est capable de dire où vous travaillez, ce que vous aimez, quelles sont vos pensées (avec les tests), vos relations sexuelles depuis 2007, vos émotions avec vos statuts, vos photos où vous montrez votre cul (ou vous êtes bourré). Désormais Facebook est capable de tout savoir de vous ! Il ne leur plus que votre carte bancaire et votre numéro de sécurité social !

Foursquare

Foursquare est le nouveau joujou des geeks. Le concept? Vous dites grâce à votre téléphone où vous êtes à votre communauté. Du futile (je suis dans mes toilettes) au shopping (je suis chez Tatie) en passant par le véritablement aberrant "14H00 : Je suis 41 rue Paradis, Paris" puis "14H02 : Je suis au 63 rue Paradis". Bref, vous donnez à toute votre communauté une information primordiale qui feront le plaisir des magasins : celle où vous êtes. Les Renseignements Généraux n'auront donc même plus besoin d'actualiser leurs fiches vous le ferez vous même : "Complot au Hide Out Odéon contre Nicolas Sarkozy avec Yvan Colonna, Hubert Védrine et Jacques-Pierre Raffarin".

Et le pire dans tout ça? C'est que c'est volontaire. Quoique vous fassiez vous avez la possibilité de n'utiliser aucun de ces services. Aucun de ces outils n'est véritablement indispensable à votre vie quotidienne. Bien entendu, ils facilitent la vie et sont de vrais apports à vos relations sociales (quoiqu'on peut se demander si Foursquare aide tellement en cela), mais qu'en est-il de votre propre jardin ?

Afin d'illustrer cet article, j'ai créé un pearltree reprenant l'ensemble des liens (et d'autres en rab). Ils viennent de sortir une nouvelle version de l'outil donc vous pouvez naviguer à partir de ma page les perles. Amusez-vous !

 

Nota Bene : Afin d'être totalement en désaccord avec que j'écris vous pouvez devenir fan de ce blog sur Facebook.

Les commentaires sont désactivés, vous pouvez désormais commenter cet article sur mon nouveau blog

Posté par abadinte à 12:01 - Politique française - Permalien [#]
Partager sur Facebook
Votez pour cet article
 
>